infrastructures
L'espace « Infrastructures du numérique sûr et connecté » sera dédié aux projets et représentations qui visent à produire de nouvelles architectures et infrastructures matérielles et logicielles qui vont permettre de mettre en œuvre les nouvelles générations de réseaux à très hauts débits et services innovants de communication. Les aspects liberté et sécurité seront également présents avec des concepts qui permettent de concevoir des systèmes efficaces, sûrs et évolutifs dans des dispositifs numériques légers mobiles jusqu’aux systèmes distribués à très grande échelle sur toute la planète au-dessus d’Internet. Les échanges entre les acteurs seront encouragés par le biais de présentations orales, posters, ateliers et tables rondes, de même, de nombreuses interventions seront également effectuées traitant de sujets à grands enjeux comme la convergence Cloud/HPC/Réseau/Centre de données, l’ordinateur quantique et la sécurité des objets connectés.

Les sessions "Focus posters" sont des plages du programme dédiées à la présentation des posters dans les espaces. Néanmoins, les zones posters restent ouvertes, et les posters affichés, pour la journée entière.

 

 PROGRAMME

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2016

 

  • 11H30 - 12h30 / 13h30 - 14h00 / 15h00 - 15H30 : Focus posters & présentations flash

Les projets en lien avec cette session sont ceux financés par l’ANR dans le domaine des infrastructures matérielles et logicielles. Les aspects Cybersécurité seront également représentés par certains projets. Chaque projet aura droit à une présentation flash au centre du village en sus d’un poster.

Modératrice : Eva Crück , DGA.

Démonstrations présentées :

  • IDEFIX : Le but de la démonstration est de démontrer la mise en place, sur une plateforme LTE SDN, de techniques (CoMP) pour améliorer la qualité d’expérience d’utilisateurs en bordure de cellule, donc dans des conditions radio défavorables.
  • KISS : Serveur Personnel de Données embarqué sur un token hardware sécurisé.
  • LISP-Lab : visualisation de l'état de la plateforme par les outils de supervision, et deux démonstrations: une sur des nouvelles extensions pour la refonte de l'infrastructure du système de mapping LISP en discussion à l'IETF, et une sur des extensions protocolaires pour l'optimisation du routage inter-datacenter.
  • LYRICS : Le premier démonstrateur est un pass de transport anonyme et non-traçable, similaire au pass Navigo de la RATP, et qui permet de s’authentifier comme porteur d’un abonnement auprès d’une borne NFC. La difficulté majeure de ce cas d’étude est le respect de la contrainte des 300 millisecondes maximum, imposée par les opérateurs de transport, pour la durée du protocole d’authentification entre le mobile NFC et la borne. Le deuxième démonstrateur est un porte-monnaie électronique, similaire au porte-monnaie Monéo, mais intégré à un mobile NFC et offrant de bien meilleures garanties en termes de sécurité, de respect de la vie privée et d’expérience utilisateur. Le troisième démonstrateur illustre la mise en œuvre d’un système « d’accréditations anonymes » au travers de divers services de la vie quotidienne (consultations locales, accès à la bibliothèque ou à la piscine, etc.). Le système proposé permet à un utilisateur d’obtenir des accréditations certifiées (permis de conduire, carte de vie quotidienne, permis d’étudiant, carte d’assurance maladie, etc.) auprès d’organisations émettrices (préfecture, mairie, université, sécurité sociale, etc.), puis de prouver ensuite la possession de ces accréditations auprès de fournisseurs de services tout en minimisant l’information dévoilée. Ainsi, un utilisateur pourrait par exemple prouver qu’il est étudiant et qu’il a moins de 25 ans, afin de bénéficier d’un tarif préférentiel.

NIVEAU S1

 

  • 14h00 - 15h00 : Présentation « Convergences cloud/HPC, réseau et logiciel »

Présentateur : Brigitte Cardinaël, Responsable recherche collaborative, Orange Labs(Télécharger la présentation)

Animateur : Olivier Audouin, Directeur des affaires externes, Nokia - Bell Labs France

La perspective d’un foisonnement d’objets connectés et de diversité d’applications impose des mutations importantes aux réseaux assurant leur connectivité et l’introduction de nouveaux paradigmes de communication. Au sein de ces réseaux, les segmentations historiques (fixe/mobile, IP/transport, cloud/réseau, informatique/télécom) sont amenées à être fusionnées et les mêmes éléments de l’infrastructure supporteront ces nouvelles conceptions de fonctions réseaux : distribution de contenu, traitement de données, stockage, interactions avec le monde réel, etc.

NIVEAU S3 SALLE 1

 

Les technologies de l’information quantique exploitent de nouveaux modes de calcul et de communication, fondés sur les lois de la mécanique quantique au lieu de la physique classique. Un grand nombre d'appareils et de technologies de notre vie quotidienne tels que les lasers, transistors, GPS et téléphones mobiles, etc. reposent déjà sur ces technologies. Les efforts de recherche s’intensifient plus que jamais au niveau mondial pour initier une seconde révolution quantique notamment avec une cryptographie ultime et des capacités de calcul très poussées grâce à l’ordinateur quantique. En effet, la Commission Européenne a annoncé un soutien de l’ordre d’un milliard d’euros dans le cadre du prochain Flagship « QuantERA » et un White Paper a été publié aux Etats-Unis en vue du « Nanotechnology-Inspired Grand Challenge for Future Computing ». Ce sujet à la pointe de l’actualité internationale sera abordé sous différents aspects au cours d’une table ronde commune avec l’espace « Micro & Nano STIC »

Animatrice : Elisabeth Giacobino, responsable scientifique, ANR

Intervenants :

  • Thierry Debuisschert, Thalès Research & Technology – Palaiseau
  • Jean-François Roch, Laboratoire Aimé Cotton – Orsay
  • Christophe Salomon, Laboratoire Kastler Brossel – Paris
  • Sébastien Tanzilli, Information quantique avec la lumière et la matière, Laboratoire Physique de la matière condensée, CNRS  Nice
  • Denis Vion, Service de Physique de l’Etat Condensé, CEA – Saclay
  • Cyril Allouche, Atos Bull Big Data & Security – Les Clayes-sous-Bois

NIVEAU 3 SALLE 1

 

Jeudi 17 novembre 2016

 
  • 13h30 - 15h00 : Focus posters & présentations flash

Les projets en lien avec cette session sont ceux financés par l’ANR dans le domaine des infrastructures matérielles et logicielles. Les aspects Cybersécurité seront également représentés par certains projets. Chaque projet aura droit à une présentation flash au centre du village en sus d’un poster.

Modératrice : Fatiha Boujdaine, chargée de Projets Scientifiques, ANR

Démonstrations présentées :

  • CORMORAN : Les démonstrateurs prévus permettent de déterminer conjointement la position et l’orientation de l’individu, tout en étant moins sensibles aux situations d’obstruction radio, contrairement aux approches classiques localisation.
  • DataTweet : La démo utilise la plateforme WalT d'observation et de mesures de réseaux pour visualiser les performances d'un handoff entre deux points d'accès Wi-Fi.
  • FEEVER : Démonstrations de Faust enregistrées et des démos live 
  • HOPE : Conception de systèmes embarqués électroniques optimisés en consommation de puissance consommée

NIVEAU S1

 

  • 16h00 - 17h00 : Table ronde « Sécurité des objets connectés »
Les études récentes montrent qu’en 2016, plus de 5,5 millions d’objets sont connectés par jour dans le monde et la tendance serait près de 20,8 milliards d’objets connectés d’ici à 2020. Ce contexte d’Internet des Objets et infrastructures partagées par des opérateurs et des utilisateurs multiples est l’une des innovations de ces dernières années qui offre le plus d’opportunités à l’économie et aux évolutions sociétales. Il engendre cependant également une multiplication des menaces visant principalement à prendre le contrôle d’un système pour le détourner de son utilisation initiale et légitime. Des spécialistes du domaine débattront sur la base d’analyses et de solutions sur les différentes problématiques de sécurités abordées.

En introduction de cette table ronde, des démonstrations seront effectuées de 15h30 à 16h00 par Digital Security  (piratage d'ampoules connectées, prise de contrôle d'un drône, ...).

Modérateur : José Araujo, Chef de la division scientifique et technique et référent recherche à l'Agence Nationale de la Sécurité des Système d'Information (ANSSI)

Intervenants :

  • Christine Balagué,  Institut Mines-Telecom, Titulaire de la Chaire Réseaux Sociaux et Objets Connectés
  • Silvia Giordano, Head of Networking Lab, Member of ISIN Direction, SUPSI, Suisse
  • Daniel Ventre, Ingénieur d’Études CNRS, Secrétaire Général du GERN, Titulaire de la Chaire Cyberdéfense & Cybersécurité
  • Thomas Gayet, Directeur du CERT-UBIK, Digital security

NIVEAU S1 SALLE DANS L'ESPACE

 

projets participants